Accueil Non classé Pour avancer, je regarde d’où je viens

Pour avancer, je regarde d’où je viens

0
0
31

remise-en-question

Aujourd’hui dans cet article, il est question de remise en question justement.

Pourquoi regarder en arrière si je veux avancer ?

Je dirais plutôt « prendre du recul », que de regarder derrière. 

Il ne s’agit pas de ressasser le passé, mais bien d’avancer.

Adoptons un point de vue plus large

img_77941

Un de mes films préféré « Le cercle des poètes disparu » dans lequel Robin Williams, le professeur, montre à ses élèves, en les faisant monter sur leur bureau, comment avoir une vision différente des choses.

Ce passage m’a marqué et je me suis toujours appliquée à l’expliquer à mes enfants.

Les choses changent dès qu’on les regardent sous un autre angle. Elles deviennent même parfois tellement plus simple, plus compréhensible.

Observer dans le but d’approfondir sa compréhension des choses.

C’est une forme de développement personnel.

240_F_114201735_GI53l2a9kO2UdzmmsyuT1wjzmJFT5xbB

La remise en question ne doit pas porter de jugement.

On se pose des questions et on laisse aller son esprit. Car toutes les réponses sont en nous. Nous seul pouvons y apporter compréhension et lumière.

Exemple : Qu’est ce qui a changé dans ma vie depuis que j’ai changé d’emploi ?

Ou

Depuis que je suis devenue mère ?

Ou encore

Depuis que j’ai pris du poids ? etc …

Il s’agit d’essayer de comprendre en ne tirant que des conclusions positives. 

En essayant d’observer nos réponses comme si elle étaient celles de quelqu’un d’autre.

La première pensée, la première réponse sont souvent impulsives, ou alors nous ne savons pas trop quoi répondre. 

En laissant calmement notre pensée aller, on creuse de plus en plus et nos réponses arrivent. Elles peuvent être des souvenirs, notez ces réponses afin de pouvoir les développer, faire des associations d’idées etc… tout ça va nous amener vers un nouveau point de vue.

writing-880007__180

Ecrire peut aussi permettre de mieux se connaitre.

A prendre du recul en écrivant, à mener une réflexions sur sa propre vie.

Quand on écrit on prend le temps de réfléchir. C’est exactement ce que je fais en vous écrivant ces articles. 

En écrivant nous améliorons notre connaissance de nous-même. Nous pouvons ainsi mieux les gérer, les comprendre et avancer.

Nous n’avons pas tous des dispositions pour nous remettre en question. Il n’est jamais trop tard pour essayer, pour apprendre.

On se sent tellement plus heureux lorsqu’on règle ses problèmes, plus libre.

ph77QtpBAsHNuryoabb7sfc_DtU@250x187

Un ostéopathe m’a dit un jour,  que mon cerveau tournait en boucle et donc se stressait. C’est ce qui se passe lorsque nous ne réglons pas un problème passé. A force cela génère un stress inutile et inconscient.

Un jour on pète les plombs, sans comprendre pourquoi, c’est juste notre cerveau qui en a assé de tourner en boucle et qui nous supplie de faire quelque chose. 

Beaucoup de personnes trouvent difficile cette démarche, on peur de ce qu’ils vont trouver. Et pourtant s’ils savaient quel bien-être et quel bonheur on ressent lorsqu’on a défait les noeuds émotionnels. 

Je vais vous donner mon exemple personnel concernant une thérapie que j’ai eu la chance de faire et qui à totalement changé mon existence.

FullSizeRender

Après la naissance de mon 2ème enfant, beaucoup de choses sont venue bouleverser ma vie. 

Ma fille avait à peine 3 ans lorsque sont frère est né. Elle a commencé à faire des terreurs nocturnes. Elle criait dans son sommeil « maman ne me laisse pas »

J’ai voulu comprendre pourquoi ma fille, que je n’avais jamais laissé, même pas à garder chez une nounou puisque j’ai cessé de travailler lorsqu’elle est née, ressentait se sentiment d’abandon.

J’ai consulté un pédopsychiatre qui m’a expliqué que bien souvent l’enfant traduisait une angoisse maternelle.

J’ai donc décidé de commencer un travail sur moi. Je suis allée voir un kinésiologue recommandé par mon pédiatre.

Un kinésiologue utilise le test musculaire (bio feed back) afin d’identifier les déséquilibres émotionnels et énergétiques ainsi que les moyens à utiliser pour les rééquilibrer (plus d’info sur kinésiologie.net).

libre-arbitre

J’ai fais un gros retour en arrière puisque nous sommes remontés à ma grand-mère.

Elle avait été abandonné à la naissance par sa mère et avait donc subi et transmis une blessure d’abandon, à sa fille ma mère, qui me l’avait transmis et que j’avais moi-même transmis à ma fille.

Y’a des héritages plus sympa quand même !!!

J’avais vécu sans m’en rendre compte jusqu’à ce moment de ma vie.

Je vivais beaucoup de mes émotions au travers de ce sentiment d’abandon. C’est à dire que lorsque mon conjoint décidait de faire une activité sans moi, même si je comprenais tout a fait et l’acceptais sans problème, je ressentais à ce moment là un sentiment d’abandon, de tristesse inexpliqué, que je ne parvenais pas à comprendre. Je me sentais délaissée. De même lorsque l’on n’adhérait pas à mes idées ou mes envies, je me sentais abandonnée. J’étais souvent triste, je ressentais de l’injustice dans ces moments mais je ne savais pas pourquoi.

Après avoir réglé ce problème grâce à ce merveilleux thérapeute, je me suis sentie très différente. Libérée d’un point que je gardais sur l’estomac en permanence , mais dont je n’avais pas conscience. J’étais née avec.

stile-vita-sano

Pendant quelques temps après ma thérapie, j’étais un peu perdu parce que mes émotions ne passaient plus par se ressenti d’abandon, d’injustice et j’ai eu le sentiment d’être devenue insensible.

Alors que j’étais juste moi-même.
Cette sensation c’est vite estompée pour faire place à un grand sentiment de liberté.
J’étais enfin libre de ressentir mes émotions sans pollution.

Ce poids qui n’était pas le mien et que je portais depuis ma naissance m’a permis de m’ouvrir simplement et naturellement à la vie. Et ma fille qui était petite, s’en est libérée tout naturellement, car mon travail à servit au sien.

Elle n’a plus jamais fait de crises d’angoisses nocturne et à pu vivre sa vie d’enfant, aimé par une mère libérée et rassurée sur le fait que je ne l’abandonnerais jamais.

131223_p869n_le_temps_sn635

Tout ça pour vous expliquer que ces retours en arrière sont utiles et libérateurs. La vie est tellement plus simple après ça.

Chacun trouvera le thérapeute qui lui convient, mais la vie est belle si on veut bien se donner la peine de la regarder en face.

Parfois la vie met des gens sur votre passage pour vous guider, ne fermer pas votre coeur et votre esprit à ces opportunités par peur.

L’introspection améliore notre connaissance de nous même et nous aide à mieux gérer et comprendre nos émotions.

Si vous faites toujours la même chose, vous aurez toujours les mêmes résultats..

Et vous ? On s’en parle sur les réseaux ou en commentaire ?!

Instagram : Loovence
Twiter : Loovence
Snapchat Loovence
 
Merci pour votre attention et votre fidélité 
A bientôt
 
LOovence

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par loovence
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La cannelle, une épice fabuleuse !

Si il y a une épice à consommer sans modération c’est bien la cannelle.  On peut la …