Accueil Alimentation Baisse de moral en automne, je vous donne des solutions !

Baisse de moral en automne, je vous donne des solutions !

0
0
569

Capture d’écran 2019-10-14 à 09.26.27 Capture d’écran 2019-10-14 à 09.26.43

C’est la saison qui succède à l’euphorie de l’été. À la forte chaleur, la luminosité du soleil… Et même si la période automnale est encore agréable au niveau des températures, surtout en journée, la baisse de luminosité, les matins et soirs beaucoup plus frais, le fait de remettre des pulls, font baisser l’énergie de l’été et parfois le moral avec.

Physiologiquement, notre corps se prépare à entrer dans l’hiver et nos fonctions vitales ralentissent doucement.

C’est le moment d’aider son corps à accueillir ce changement en douceur.

Pour cela, il est bien de consulter un naturopathe en cette période. Pour faire de la prévention et savoir comment s’y prendre pour accueillir ce changement de rythme tout en douceur et garder le moral au beau fixe. N’hésitez pas à me laisser un message si vous souhaitez que l’on se rencontre, ou pour un entretien téléphonique.

D’une manière générale, voici quelques conseils qui peuvent être utile pour aborder cette énergie automnale avec le sourire.

1 – Tout d’abord, il est important de faire une petite détox douce.

Je vous le dis souvent et même si votre alimentation est bio raisonner et que vous avez une bonne hygiène de vie, la pollution ne nous épargne pas.

L’environnement dans lequel nous évoluons est responsable de beaucoup de maux.  Notre organisme est « encrassé » et tourne  au ralenti. Une cure de romarin va permettre une détox en douceur. La gemmothérapie est intéressante dans ce cas car elle permet une désintoxication hépatique et une stimulation biliaire, mais aussi une stimulation physique.

La gemmothérapie utilise les tissus embryonnaires végétaux en croissance tels que les jeunes pousses, les bourgeons, les radicelles, préparer dans une macération d’eau, de glycérine et d’alcool pour obtenir « un macéra glycériné ».

La marque Herbalgem propose des produits de bonne qualité que l’on trouve facilement en pharmacie et magasin bio.

 herbalgem-romarin-macerat-mere-concentre-bio-15ml.2001

X Par mesure de précaution : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et l’enfant de – 6 ans.

Contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires X

 

2 – Une cure de vitamine C, idéale en cette saison.

Les signes de carence :

– Une peau sèche

– Troubles articulaires

– Fatigue persistante

– Saignement des gencives

– Difficultés à cicatriser…

La vitamine C agit sur plusieurs niveaux

– Les globules blancs, renforcent les défenses immunitaires pour lutter contre les maladies virales et bactériennes.

– Les effets antioxydants protègent les cellules des radicaux libres.

– Repousse la fatigue y compris chez les personnes en convalescence

- Renforce le cerveau et soutient les fonctions psychologiques (aide à retrouver le moral)

– Impliquée dans la synthèse du collagène, elle soutient les tissus.

– Facilite l’absorption du fer au sain du corps.

Mais attention à ce que vous prenez comme compléments. Il est important que la vitamine C soit naturelle et non de synthèse. Très mal assimilée par le corps cette dernière risque de vous exciter voir vous causer des troubles du sommeil. Ses effets négatifs n’existent pas avec la vitamine C naturelle.

Je vous recommande l’acérola, le camu-camu, ou encore le cynorrhondon. Ils ont l’avantage d’être « certifié bio. »

Acérola Bio : Orfito 

Capture d’écran 2019-10-13 à 20.05.001496216483

 

Le Camu-Camu bio : Selva Sana

Capture d’écran 2019-10-13 à 20.04.50 Capture d’écran 2019-10-13 à 20.04.36

Cynorrhodon François Nature 

Capture d’écran 2019-10-13 à 20.19.08 confiture_d_glantine

 

Ce ne sont que trois exemples de produits, mais il en existe bien d’autres. La quantité de vitamine C présente dans notre corps est  entre 1500 et 300 mg et les apports nutritionnels en vitamine C doivent se situer aux alentours de 200 mg par jour. Plus importante chez la femme enceinte, les personnes agées, les fumeurs, les personnes stressées, et les personnes en convalescence, d’où la pertinence d’une supplémentation. Ne pas dépasser 200 mg par jour sans avis.

 

3 – Le moral vient de l’intérieur

SI notre intestin va bien, le moral aussi !

Diarrhée, constipation, ou alternance des deux, sont autant de raisons d’être fatigué et d’avoir une humeur vacillante. Une cure de probiotiques saura prendre soin de votre flore intestinale ( microbiote ) et vous redonner le moral.

Les probiotiques de la marque Pileje proposent une cure pour chaque problématique :

Capture d’écran 2019-10-14 à 09.19.06

– Diarrhée

– Allergies alimentaires

– Prise de médicaments etc.

En vente en pharmacie.

– Bio pro plus : laboratoire Carrare aident au confort intestinale et digestif.

Capture d’écran 2019-10-14 à 09.15.57

Demandez conseil avant d’acheter au hasard.

Évidemment on adapte son alimentation à nos besoins et à notre organisme.

 

 

4 -Le jeun intermittent est très intéressant

Ne pratiquer que si l’on est pas affaibli, il permet de relancer l’organisme.

Il s’agit de Jeuner pendant une période courte, mais suffisamment longue pour mettre le système digestif au repos, un jeun de 16 heures est l’idéal.

Vous trouverez plusieurs livres qui en parle. En voici un :

Le Fasting – La méthode de jeûne intermittent

41JoDfJH6WL._SX340_BO1,204,203,200_

 

On peut consommer pendant ce temps des bouillons, de l’eau, des tisanes…

– Résistance à la faim

– Au niveau métabolisme les doses de sucre et de graisse dans le sang sont moins élevées dans le cadre d’un jeun de 16h.

- Perte de graisse surtout localisée.

- Stabilisation du poids

ghréline

Il faut savoir qu’un bon sommeil aide à garder une bonne énergie et un poids stable. Pourquoi ?

La ghréline sécrétée lors du manque de sommeil ouvre l’appétit : La ghréline est une hormone digestive qui stimule l’appétit : son taux est élevé avant les repas et diminue à mesure que l’estomac se remplit. Elle est considérée comme l’antagoniste de la leptine, hormone produite par l’estomac, qui induit la satiété lorsque son taux augmente.

La leptine sécrétée lors d’un bon sommeil favorise la satiété : La leptine (du grec leptos, mince) parfois dite « hormone de la satiété » est une hormone digestive peptidique qui régule les réserves de graisses dans l’organisme et l’appétit en contrôlant la sensation de satiété. C’est une hormone anoréxigène contrairement aux hormones orexigènes (ghréline, cortisol).

À vous d’adapter votre façon de faire votre jeun.

La manière qui ressort comme étant la plus simple est de dîner à 19h /19h30 et de n’ingérer plus aucun aliments jusqu’au lendemain 11h / 11h30

Vous trouverez de nombreuses vidéos sur le sujet sur YouTube qui vous permettent de prendre la décision de faire ou pas un jeun intermittent de temps en temps.

 

Vous avez d’autres précieux conseils pour garder le moral naturellement en automne ? N’hésitez pas à en parler en commentaires ou sur les réseaux.

Merci

Sainement votre

LOovence

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par LOovence NaturO'
Charger d'autres écrits dans Alimentation

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le magnésium pour qui et à quel moment ?

Les occidentaux sont carencés en magnésium, une étude parle d’environ 70% de la population…